Carnet de voyage #4


« On ne s’effraie pas, allons seulement ! »


La piste ensablée rouge et rouille de l’Afrique s’ouvrait devant
nous, les arbustes et les arbres telle une haie d’honneur
ployaient sous la poussière… la piste rocailleuse, sableuse,
jonchée de racines de trous de courbes devenait difficilement
praticable.


La moto ronronnait, évitait les ornières, dérapait par moment, se
cabrait… Pour me rassurer, José Hounkolgo KARAMA alias José
croco se tournant vers moi et lâchant le guidon d’une main, me
disait d’une voix grave : « On ne s’effraie pas…allons
seulement ! ».


Cette petite phrase qu’il répétait dès qu’une difficulté se
présentait, déferlait en moi comme une onde de bien-être.
Le vent soulevait le sable rouge qui se collait sur nos visages, et
des effluves de menthes séchées et de fleurs de brousse
embaumaient notre chemin. Et à chaque dérapage sur le sable
glissant, José croco répétait de sa voix rassurante encore et
toujours : « On ne s’effraie pas, allons seulement ! ».

Je savais qu’au détour du chemin, GUERA, son village si
paisible aux cases rondes, aux rôniers* déshabillés de leurs
palmes apparaitrait dans un halo de brume.

A notre arrivée, le Bangui** pas encore fermenté nous attendait,
et surtout nous atteignons le but de notre visite : la rivière aux
crocodiles !
Les crocodiles étaient bien là. Ils lézardaient au soleil ou
nageaient à l’affût d’une proie. Aujourd’hui, ces animaux de la
préhistoire étaient tellement repus qu’ils ne nous prêtaient nulle
attention…et c’était bien ainsi.


En soirée nous reprenons la piste pour rentrer et je savais déjà
que la petite phrase magique allait vite revenir… provoquant
chez moi un nouveau fou rire !

« On ne s’effraie pas, allons seulement ! ».
José croco encore une belle personne rencontrée sur le chemin
de la solidarité…


José croco encore une belle personne rencontrée sur le chemin
de la solidarité…


* Palmier d’Afrique.
** Alcool local à base de sève de rôniers.

Ceci est le quatrième article de notre rubrique Carnet de voyage : nous voulons a travers ces articles vous parler plus en détails de la culture, du patrimoine et du mode de vie burkinabé. Si vous êtes déjà allé au Burkina Faso et que vous souhaitez nous parler de votre voyage, n’hésitez pas à nous contacter par email : fassolepernay@gmail.com 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *